Lexique financier

I

Indice de référence (ou benchmark)

Un indice de référence est une base de comparaison utilisée pour évaluer la performance d’un portefeuille. Il permet d’évaluer les compétences d’un gérant. La sous-performance et la surperformance sont souvent établies par rapport à un indice de référence.

Indice des prix à la consommation (IPC)

L’indice des prix à la consommation (IPC) mesure le prix d’un panier de biens représentatif de la consommation réelle. La variation de l’IPC mesure le taux d’inflation.

Intérêt ouvert

L’intérêt ouvert ou position ouverte est le volume total de contrats – contrat à terme ou options – ouverts (c’est-à-dire non liquidés) sur un sous-jacent.

Introduction en Bourse (IPO)

L’introduction en Bourse d’une société désigne sa première vente d’actions à des investisseurs publics. L’IPO permet à l’entreprise d’être cotée en Bourse. Outre le prestige que procure cette opération, elle permet aussi de réduire le coût de financement des investissements et donne accès à des capitaux et à la liquidité.

Investissement de type « croissance »

Les investissements de type « croissance » visent à investir dans des entreprises qui présentent un fort potentiel de croissance des bénéfices. Le contraire d’un investissement de type « croissance » est un investissement de type « valeur ».

Investissement de type « valeur »

Une stratégie d’investissement de type « valeur » vise à investir dans des sociétés sous-évaluées. Pour les identifier, les analystes peuvent entre autres sélectionner les entreprises qui présentent un ratio cours/bénéfices faible (prix de l’action divisé par le BPA) ou un ratio cours/valeur comptable faible (prix de l’action divisé par la valeur comptable par action). Les partisans de cette approche estiment les actions de ces entreprises progresseront vers leur valeur intrinsèque, mais ses détracteurs pensent que cette valeur intrinsèque est plus difficile à évaluer. Les investissements de type « valeur » sont souvent opposés aux investissements de type « croissance ».

Investissement socialement responsable (ISR)

Un investissement socialement responsable (ISR) consiste à investir dans des entreprises selon des critères sociaux et environnementaux. C’est la nature des activités de l’entreprise qui détermine si l’investissement est socialement responsable. Il convient de privilégier les entreprises qui tiennent compte des thématiques environnementales du développement durable et ont recours à des énergies propres, en se tenant à l’écart de celles qui font la promotion de substances addictives comme l’alcool ou le tabac.

Investment grade

Les obligations « investment grade » désignent une qualité de signature élevée (faible probabilité de défaut) attribuée par une agence de notation. Par exemple, une obligation ou un émetteur doit avoir une notation supérieure à BBB- pour avoir le statut « investment grade » auprès de Standard and Poor’s. Les obligations « investment grade » sont opposées aux obligations à haut rendement.

ISDA

L’association internationale des swaps et produits dérivés (ISDA) a pour objectif principal de standardiser et de promouvoir le marché des produits dérivés de gré à gré. Pour ce faire, l’ISDA a rédigé une série de documents, notamment :

  • L’accord-cadre de l’ISDA, qui régit les normes et les dispositions de toutes les transactions de gré à gré entre deux contreparties.
  • L’annexe sur le soutien au crédit – liée à l’accord-cadre – qui établit les dispositions destinées à atténuer le risque de contrepartie des transactions de gré à gré.

L’ISDA a aussi pour mission de définir et d’observer les événements de crédit. En outre, elle vérifie que ces derniers ont bien eu lieu. Enfin, l’association organise des ventes aux enchères après les événements de crédit pour fixer le taux de recouvrement à utiliser lors du règlement du CDS.