Lexique financier

O

Obligation

Une obligation est un instrument financier (titre de créance) par lequel l’émetteur reconnaît une dette au détenteur. Il doit alors lui payer un intérêt périodique (coupons) et lui rembourser le principal à une date ultérieure (échéance). Une obligation est généralement négociable, car sa propriété peut être transférée sur le marché secondaire.

Obligation à zéro coupon

Les obligations à zéro coupon capitalisent les intérêts plutôt que de distribuer des coupons. Elles sont ensuite émises à une décote par rapport à leur valeur faciale. Les titres de créance à court terme sont souvent des obligations zéro coupon, tandis que les échéances plus longues paient généralement des intérêts réguliers. Il est cependant possible de constituer des obligations à zéro coupon d’échéance plus longue en séparant le paiement des intérêts et le remboursement du principal d’une obligation afin de former deux instruments distincts (méthode appelée « strip »).

Obligation convertible

Une convertible est une obligation qui donne à son détenteur le droit de la convertir en action de l’émetteur selon un ratio de conversion. Les obligations convertibles présentent des caractéristiques d’actions et d’obligations et sont ainsi considérées comme des instruments hybrides.

Obligation sécurisée

Une obligation sécurisée est une obligation adossée à un groupe de prêts. Si l’émetteur de l’obligation sécurisée fait défaut, ce groupe d’actifs servira à la rembourser. Par définition, ces obligations sont plus sures que les obligations seniors sans garantie.

Obligations indexées sur l’inflation

Les obligations indexées sur l’inflation sont des obligations dont la valeur nominale et le coupon sont indexés sur l’indice des prix à la consommation (IPC). Elles protègent ainsi les investisseurs contre l’inflation.

Obligations subordonnées

Les obligations subordonnées sont des obligations dont le remboursement est subordonné à des instruments plus senior (prêts, obligations senior, dépôts) en cas de liquidation de l’émetteur. Elles offrent par contre des taux d’intérêt plus élevés et sont généralement émises par des banques, qui bénéficient de conditions avantageuses en termes d’exigences de capital.

Opérations des banques centrales sur les marchés

Les banques centrales réalisent des opérations sur les marchés financiers pour mettre en œuvre leur politique monétaire. Compte tenu de leur capacité à injecter indéfiniment des fonds dans le marché monétaire (ou à les retirer), l’objectif de ces opérations est d’influencer le taux des fonds à un jour sur le marché monétaire. Il existe plusieurs types d’interventions. La plus connue est l’opération d’open market (OMO), qui consiste pour la banque centrale à acheter ou vendre des obligations d’État sur le marché interbancaire.

Option

Les options sont des instruments financiers qui donnent à leur détenteur le droit, mais pas l’obligation de :

  • acheter (option d’achat) ou vendre (option de vente) :
  • à un prix préétabli (prix d’exercice)
  • à une date donnée (option européenne) ou
  • avant une date donnée (option américaine)

Les prix des options dépendent du prix du sous-jacent, du prix d’exercice, du taux sans risque, de l’échéance et de la volatilité attendue (volatilité implicite) du sous-jacent.

Option d’achat

Une option d’achat est un contrat financier entre deux parties, par lequel l’acheteur de l’option paie une commission (prime) pour avoir le droit – mais non l’obligation – d’acheter une quantité convenue d’une matière première particulière ou d’un instrument financier donné (l’actif sous-jacent) au vendeur, à un moment précis (la date d’exercice) et à un prix déterminé (le prix d’exercice). Le vendeur de l’option a quant à lui l’obligation de vendre la matière première ou l’instrument financier si l’acheteur le décide.

call-option_glossary

Option de vente

Une option de vente est un contrat financier entre deux parties, par lequel l’acheteur de l’option paie une commission (prime) pour avoir le droit – mais non l’obligation – de vendre une quantité convenue d’une matière première particulière ou d’un instrument financier donné (l’actif sous-jacent) au vendeur, à un moment précis (la date d’exercice) et à un prix déterminé (le prix d’exercice). Le vendeur de l’option a quant à lui l’obligation d’acheter la matière première ou l’instrument financier si l’acheteur le décide.

put-option_glossary

Ordre à cours limité

Un ordre à cours limité indique le prix d’achat (ou de vente) maximum (ou minimum) d’un actif donné. Cela permet aux investisseurs de contrôler l’exécution des ordres, mais entraîne le risque que ces derniers ne soient exécutés que partiellement. Le contraire d’un ordre à cours limité est un ordre au marché, qui est exécuté immédiatement peu importe le prix.