Lexique financier

V

Valeur à risque (VaR)

La valeur à risque est le montant maximal susceptible d’être perdu au sein d’un portefeuille sur une période donnée, assorti d’un certain niveau de confiance. Par exemple, une VaR de 1 Mio EUR signifie que dans 99 % des cas, le portefeuille ne devrait pas perdre plus d’un million d’euros sur les 10 prochains jours. La VaR a été introduite au milieu des années 1980 et est maintenant l’indicateur le plus utilisé pour mesurer le risque du portefeuille.

Valeur à risque conditionnelle (C-VaR)

La valeur à risque conditionnelle est une mesure du risque qui indique le montant de la perte potentielle pour un portefeuille si la VaR est dépassée. Elle est assortie d’un niveau de confiance (en %) et d’un horizon d’investissement (en nombre de jours). La C-VaR est égale à la moyenne pondérée entre la valeur à risque et les pertes qui excèdent cette valeur. Par exemple, une valeur à risque conditionnelle (95%, 5 jours) de 1 Mio EUR signifie que dans 5% des cas, le portefeuille pourrait perdre un montant moyen de 1 Mio EUR sur une période de 5 jours. La valeur à risque conditionnelle est aussi appelée « expected shortfall ».

Valeur actuelle nette (VAN)

La valeur actuelle nette (VAN) d’un instrument (obligation, action) est la somme des valeurs actuelles de tous les flux de trésorerie futurs. Chaque valeur actuelle est calculée en actualisant la valeur attendue des flux de trésorerie au taux sans risque et en ajoutant une marge tenant compte du risque. Par exemple, la VAN d’une obligation est la somme de tous ses coupons et des remboursements de principal qu’il convient d’actualiser au taux sans risque en ajoutant le spread de crédit de l’émetteur.

Volatilité

La volatilité d’un actif est l’écart-type de sa performance. En tant que mesure de la dispersion, elle évalue l’incertitude des prix des actifs, qui est souvent assimilée à leur risque. La volatilité peut être calculée ex post (rétrospectivement) ou estimée ex ante (anticipativement).